Me voici définitivement lancée dans la merveilleuse aventure de la poterie... 

 

Je m'en vais vous conter l'histoire de Muriel la potière

et de sa première cuisson.

 

Au fil des mois, mes poteries se sont accumulées sur les étagères de l'atelier

attendant désespérément d'être cuites,

mais hélàs, mon four électrique n'est toujours pas branché!

 

Je suis toujours à la recherche d'un électricien qui s'y connaisse bien en triphasé 

pour brancher mon four électrique Enitherm et équilibrer les phases,

afin de finaliser l'installation électrique commencée  

par mes 2 génies bricoleurs "Sébastien et Daniel".

  

Le dernier en date (de Bram) m'a fait poireauter pendant plusieurs semaines

pour me dire enfin, après plusieurs relances de ma part par mail et téléphone,

qu'il n'avait pas le temps de me faire un devis, et encore moins les travaux. Sympa !!!

 

On m'a parlé d'un électricien à Cépie et d'un autre à Montgradail,

Espérons que je trouverais l'homme de la situation très vite...

 

Pour cuire, j'avais bien mon four pyramide Roderveld,

acheté d'occasion et qui prenait la poussière depuis des lustres,

au grand dam de Séb grâce à qui j'avais pu le ramener de l'Hérault!

 

Mais ma peur panique et irraisonnée du gaz

et mon manque de confiance en moi étaient plus forts que tout,

et m'empêchaient de me lancer enfin dans les cuissons.

 

Heureusement, Sophie ma "maman potière"

est venue dans l'Aude pendant quelques jours

et m'a aidée à faire ma 1ère cuisson au gaz.

 

Nous avons "galéré grave" et passé plusieurs jours

à essayer de faire marcher ce "foutu" four...

 

Impossible de faire marcher le boîtier de température relié à la sonde pyrométrique!

Impossible de faire monter le four en température!

Est-ce-que ça venait du brûleur?

Celui-ci fonctionnait-il bien?

Etait-il placé trop haut, ou trop bas?

 

Nous avons fait 4 cuissons avant de régler tout ce qui n'allait pas.

 

Le premier essai de cuisson a été fait avec Sophie.

 

Puis les suivants avec Daniel, ma moitié, "ma petite fée du feu",

élément essentiel de notre binôme, sans qui rien n'aurait été possible...

 

C'est lui qui est venu à bout de tous les problèmes que nous avons rencontrés.

 

A la 3ème cuisson, nous avons réussi à faire monter la température du four  

 jusqu'à 738°.

  

Il nous manquait encore au moins 250°, mais malgré tout,

Daniel et moi n'étions pas peu fiers de notre exploit...

 

La 4ème cuisson a été la bonne, youpiiiiiiiiiiii !!!

C'était une cuisson de biscuits.

Le four est monté jusqu'à 1040° d'après la sonde pyrométrique,

mais en réalité la température n'a pas dû dépasser 940°/950°

dans la partie haute du four.

Le cône Orton 980° que j'avais mis en haut, à droite n'a pas fondu.

 

La cuisson a duré 5h26.

 

Voici quelques photos de notre "exploit"!

MON FOUR PYRAMIDE RODERVELD

 

DSC01712jp

 

 

LE BRÛLEUR VU PAR LE TROU DANS LA SOLE

DSC01710jp

 

LA PLAQUE DE PROTECTION

 

DSC01748jp

 

 

LE REMPLISSAGE DU FOUR 

DSC01749jp

 

LE FOUR EST REMPLI

 

DSC01751jp

  

La suite dans un prochain message...

A bientôt!